La crise financière, la finance, les subprimes, la bourse, les actions,…Par où commencer ? La finance dans son ensemble est un sujet vaste qui peut nous dépasser, et qui nous dépasse probablement un peu, c’est pourquoi nous avons parfois tendance à nous en détourner. Comment pouvons-nous agir ? Sachez que s’intéresser à la question, c’est déjà en soi répondre à une partie de notre problème. Nous disons « notre problème » car, oui, toi qui nous lis, tu fais probablement partie de notre groupe, les 99 %. Où sont les autres, les 1% ? Eh bien, trop occupés à gérer leurs billions ! Oui, notre modèle de développement est une véritable machine à exploiter la planète au profit de ces 1% de rentiers.

Comment expliquer cette financiarisation de notre économie ? En quoi vous, nous, en tant que « simple citoyen » sommes concernés ? Sachez que nous, les simples citoyens, avons notre mot à dire ! En effet, lorsque la volonté politique se combine à la pression citoyenne, la finance peut être remise sous contrôle.

Des citoyens intéressés, impliqués ou simplement curieux d’en savoir plus, espérant déceler le dessous des cartes, nous ont rejoints le 28 mars dernier. Ce 28 mars, nous avons co-organisé une conférence/débat  à la ferme Tertous à Vezon où nous avons eu la chance d’accueillir Philippe Lamberts et le collectif Monnaie citoyenne de Tournai (le YAR).

 

L’eurodéputé vert, Philippe Lamberts

Cette conférence a eu lieu en deux temps. Dans un premier temps, Philippe Lamberts, député européen Ecolo, nous a présenté de manière didactique ce sujet complexe : la finance ! Philippe Lamberts nous a permis de mieux comprendre la situation actuelle des banques, les enjeux et les défis futurs pour les Verts au Parlement Européen (à lire : brochure: Régulation bancaire, la petite histoire ). Il nous a expliqué les différentes avancées réalisées depuis la crise de 2007. Malgré 10 années écoulées, celles-ci sont assez faibles malheureusement et il reste énormément à faire pour garantir la séparation des banques de crédits et d’investissements. C’est là que se trouve notamment la nécessité de créer/conserver des banques plus petites et publiques. Vous trouverez la météo des banques, proposée par Philippe Lamberts et son équipe sur base de critères bien précis, via ce lien : https://pechesbancaires.eu/.

Proposition de modèle du Yar, la future monnaie locale de Tournai

Dans un deuxième temps, nous avons voulu mettre les choses en perspective afin de voir quelles étaient les solutions qui existaient au niveau local. Le collectif Monnaie citoyenne de Tournai (le YAR) nous a présenté son projet et les démarches effectuées, et en cours, pour la future monnaie locale tournaisienne. Qu’est-ce qu’une monnaie locale ? Une monnaie locale n’émane pas d’un gouvernement national et est destinée à être échangée dans une zone géograhiquement limitée. Vous nous direz, mais pourquoi une monnaie locale à Tournai ? Cette alternative a pour objectif de promouvoir le commerce local et de diversifier notre économie locale. Ces monnaies sont intimement liées à l’économie réelle. Il n’est pas possible de spéculer car il n’y a ni intérêts, ni inflations. De plus, c’est une monnaie qui ne peut être utilisée que dans les commerces locaux et qui, du coup (coût J), permet de créer du lien, un échange.

Un temps pour des questions/réponses a également été proposé après chacune de ces deux interventions :  paradis fiscaux, banque coopérative NewB, les banques systémiques, la fiscalité de la monnaie locale, le développement du projet YAR au sein des entreprises de la région… Autant de questions auxquelles nos invités ont répondu de manière transparente et intéressante. En d’autres termes, cette soirée fut enrichissante en bien des domaines ! Nous avons aussi le pouvoir de nous enrichir et de faire bouger les choses à notre manière, pas à pas, nous avançons !

Au niveau européen, ECOLO souhaite que la re-domestication de la finance soit au coeur de l’action politique. Comment agissons-nous concrètement à Tournai ?

  • ECOLO Tournai s’est mobilisé suite à la volonté du gouvernement de privatiser la banque Belfius (Voir la motion déposée par Marie-Christine Lefebvre) ;
  • ECOLO Tournai se mobilise aujourd’hui en informant et en co-organisant une conférence-débat sur le thème de la finance ;
  • ECOLO Tournai se mobilisera encore et toujours pour soutenir une économie au service des gens, pour une fiscalité plus juste et plus verte !

 

Share This