Du 12 au 15 juin 2020, Écolo Tournai a organisé pour ses membres et sympathisants des promenades exploratoires à Tournai, à pied et à vélo, dans la perspective de repenser nos espaces publics.

La situation actuelle liée au COVID a modifié pour beaucoup de personnes leur mobilité et leur relation avec les espaces publics, notamment du fait des règles de distanciation. Aussi, par groupe de 10 personnes, les participants à ces promenades ont été invités à réfléchir sur le vivre ensemble dans les espaces publics.

Accompagnés de deux conseilleurs communaux Écolo, Beatriz Dei Cas et Benoît Dochy, les promeneurs ont dû se mettre dans la peau d’un cycliste, d’un piéton, mais aussi d’un PMR ou d’un parent avec poussette pour observer les aménagements existants et manquants dans le centre-ville. Ils sont également allés à la rencontre des habitants et des commerçants pour les questionner sur leurs besoins.

Sonia, une commerçante du centre-ville, explique pourquoi elle a voulu installer devant son salon de coiffure des tables et des bacs à fleurs sur le large trottoir : « Je voulais que ce morceau d’espace public soit la projection de mon commerce, et permette aux passants de s’installer un moment pour se reposer, lire, ou prendre un café. Cet espace invite à la détente et à profiter du centre-ville embelli ». Elle évoque aussi l’attention de la ville sur les plantations en centre-ville, qui concourent à cet embellissement.

Saber, un restaurateur, se préoccupe de ses clients et n’hésite pas à leur rappeler régulièrement les règles : « Je rappelle souvent à mes clients que le parking du Fort Rouge est à deux pas, et que dans cette rue le stationnement est interdit. Peut-être faut-il que la signalétique soit plus claire à ce sujet ou que l’on installe des poteaux, par exemple, pour empêcher le stationnement. De mon côté, je fais vraiment en sorte que leur soirée soit une réussite et qu’ils n’écopent pas d’une amende. En ce qui me concerne, j’ai trouvé la solution : je me suis mis au vélo même si je sais que ce n’est bien sûr pas une solution pour tout le monde ».

Enfin, Quai du marché aux poissons, rencontre avec un commerçant heureux et motivé, ravi de la terrasse qu’il a installé depuis l’été dernier déjà, avec l’aide de la Ville via l’occupation saisonnière d’une place de parking d’avril à septembre. Cela ne pose pas de souci selon lui, et c’est du « donnant-donnant » :  lui mise sur la qualité dans l’assiette et dans l’environnement qu’il donne à ses clients, et s’ils sont contents, ils reviennent malgré tout. Il souligne aussi la spirale positive de l’embellissement des lieux qui produit un effet sur l’ambiance globale.

Pour Beatriz Dei Cas, Conseillère communale Écolo : « L’objectif de ces promenades est avant tout de se rendre compte et de réfléchir ensemble sur nos espaces publics et leurs aménagements. Cette démarche participative vise à explorer le champ des possibles en vue d’une évolution durable de la ville et de son activité ».

Share This