“Je ne crois pas au hasard mais bien à la détermination de chacun et chacune pour que des rencontres, des initiatives et des projets puissent se réaliser.

C’est dans cet esprit que s’est élaboré le plan d’action « égalité homme/femme » faisant suite à la signature par le Conseil Communal de Tournai de la charte européenne égalité homme/femme en mars 2019. Je remercie l’ensemble des personnes qui ont participé à l’élaboration de celui-ci et plus particulièrement Donatienne Portugaels du mouvement pour l’égalité homme/femme. Et oui, dans la foulée de ma nomination en tant qu’Échevine de l’égalité des chances, je suis interpellée par le mouvement qui me propose un soutien à l’élaboration de ce plan d’actions. Une aubaine, une belle rencontre et un apport d’expertise important !

Les rencontres se sont enchaînées avec l’ensemble des acteurs locaux : Vie Féminine, Femmes Prévoyantes socialistes, Relais Social Urbain de Tournai et Service d’Aide à l’Intégration Sociale de la Ville de Tournai. C’est avec grand plaisir que, moins d’un an après la signature de la Charte, je vous présente un plan d’actions dont l’objectif est d’apporter une attention transversale et permanente sur la question du genre. Il n’est, à ce stade, pas question de mener des actions spécifiques qui nécessiteraient beaucoup de temps et d’énergie mais davantage d’avoir un questionnement spontané et de faire prendre conscience de constructions sociales à déconstruire pour lutter contre les discriminations faites aux femmes.

Par ailleurs, mon ambition est de continuer la réflexion avec l’ensemble des conseillers communaux qui ont marqué un intérêt particulier sur la question des violences faites aux femmes. Le sujet est tellement important qu’il est indispensable d’unir nos forces !”

Conférence de presse du 06/03/20
“Pour une égalité des femmes et des hommes dans la vie locale”

Coralie LADAVID
Échevine en charge de l’égalité des chances

 

En bref

En mars dernier, le conseil communal de la Ville de Tournai décidait d’adhérer à la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Afin que la signature de cette charte ne devienne pas lettre morte, Mme la première Échevine Coralie Ladavid décidait de lancer un plan d’actions sur le thème de l’égalité des femmes et des hommes. Pour élaborer ce plan, elle commença par rassembler différents acteurs : des représentants de Vie féminine, des Femmes prévoyantes socialistes, du Mouvement pour l’égalité entre hommes et femmes, de l’ASBL L’Étape, du Relais social urbain de Tournai, du SAIS, ainsi qu’une agente communale en charge de l’égalité homme-femme.

Le plan qui fut ensuite élaboré et approuvé par le Collège communal fixe six objectifs principaux, à savoir :

  1. La création d’une commission communale consultative de l’égalité entre les femmes et les hommes ;
  2. Au niveau de l’enseignement : agir sur le genre comme facteur de violences, soutenir le personnel scolaire et l’outiller ;
  3. L’habitat comme moyen pour éviter les violences (hébergement de transit) ;
  4. L’analyse genrée des besoins et usages, pour la création/ la rénovation/ l’aménagement d’espaces publics ;
  5. La sensibilisation et collaboration de la zone de police ;
  6. L’adaptation des formulaires de demandes de subsides afin de sensibiliser les candidat.e.s à une utilisation égalitaire des sommes reçues pour leurs projets.

Chacun de ces objectifs est décliné en objectifs opérationnels.

Afin de s’assurer du travail mis en œuvre pour parvenir à ces objectifs, un suivi régulier et des évaluations continues seront organisées jusqu’en 2022, date de l’évaluation globale du plan d’actions. Ce suivi et ces évaluations permettront d’adapter le plan si nécessaire. À l’issue de l’évaluation finale en 2022, de nouveaux objectifs pourront être fixés afin de poursuivre le travail.

 

Plan d’action de la Ville de Tournai pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

Ce plan a été présenté et adopté en séance du collège communal du 20 février 2020.

 

Objectif 1 : établir une commission communale consultative de l’égalité entre les femmes et les hommes
Afin de faire de l’égalité femme-homme une thématique transversale et importante, la Ville de Tournai se dotera d’une commission communale consultative. Cette commission se réunira tous les trois mois au moins et ponctuellement suivant les besoins. Elle aura pour mission de remettre des avis et de concrétiser le plan d’action.
Ses membres :

  • ASBL Mouvement pour l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Femmes prévoyantes socialistes Wallonie Picarde
  • Vie féminine
  • L’Étape ASBL
  • Relais social urbain Tournai
  • SAIS
  • Une agente communale
  • L’échevin.e en charge et son.sa collaborateur.trice

 

Objectif 2 : enseignement – agir sur le genre comme facteur de violences, soutenir le personnel scolaire et l’outiller
Les stéréotypes de genre s’ancrent dès le plus jeune âge et avec eux la légitimation des violences sexistes et/ou sexuelles. Il est important d’agir dès l’école fondamentale. Malheureusement, dans les écoles, les mineur.es victimes ou témoins de violences sexistes et/ou sexuelles n’ont souvent personne à qui se confier. Les enseignant.e.s qui sont confronté.es à des phénomènes de violence sont généralement peu informé.es sur les rapports sociaux de sexe qui les sous tendent.
Pour améliorer cette situation, il est prévu de :

  • Établir un état des lieux des problèmes de violence genrée dans les écoles communales fondamentales ;
  • proposer, à partir de l’état des lieux, des ateliers et/ou journées pédagogiques en lien direct avec les besoins identifiés ;
  • poursuivre la sensibilisation de façon indirecte des directions et enseignant.e.s à travers l’envoi de courrier et de capsules vidéos ;
  • inclure une approche genrée dans l’aménagement des cours de récréation des écoles communales lors de leur réfection.

 

Objectif 3 : l’habitat comme moyen pour éviter les violences (hébergement de transit)
La problématique du “mal logement” est profondément sexuée. Les femmes subissent plus que les hommes la crise de l’habitat en Belgique, tout simplement parce qu’elles sont davantage exposées à la précarité matérielle que les hommes, mais aussi dans les cas de violences conjugales.
Deux objectifs opérationnels sont définis :

  • Développer deux logements de transit à caractère modulable et collectif pour y accueillir des femmes victimes de violence avec ou sans enfants;
  • Informer la zone de police et la zone de secours de l’existence de ces logements et de la procédure à suivre pour y avoir accès 24h/24 7J/7 (affiches, dépliants, numéro d’urgence sociale, etc.).

 

Objectif 4 : analyse genrée des besoins et usages, pour la création/rénovation/l’aménagement d’espaces publics
Notre société est, qu’on le veuille ou non, encore largement déterminée par le genre. Les femmes et les hommes n’exercent pas le même type de travail et surtout, les femmes restent, en majorité, en charge de la cellule familiale. Ce sont souvent elles qui conduisent et vont chercher les enfants à la crèche, à l’école, à leurs centres de loisirs, etc. Ce sont également elles qui s’occupent plutôt des courses. Leurs besoins de mobilité ne sont donc pas les mêmes que ceux des hommes qui n’ont, pour la plupart, pour seul déplacement, que celui “domicile-travail”. Il est donc important de développer des actions concrètes facilitant la mobilité des femmes et favorisant l’égalité des femmes et des hommes.
Concrètement, la Ville va :

  • Intégrer la question du genre lors de développement de grand projets d’aménagement opérationnel ou projets urbanistiques avec aménagement de l’espace public ;
  • Établir une grille de points d’attention liés à l’égalité entre les femmes et les hommes permettant de servir de base d’analyse pour le service développement et aménagement du territoire dans le cadre de ces grands projets ;
  • Établir une procédure de demande d’avis à la commission consultative de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre de ces grands projets ;
  • Sensibiliser le personnel des services voiries et urbanisme à la problématique du genre dans l’aménagement de l’espace public par le biais de marches exploratoires.

 

Objectif 5 : sensibilisation et collaboration de la zone de police
Lorsque les femmes font face à un problème de violence, elles sont alors souvent en contact avec la police. Celle-ci est chargée de recueillir les plaintes. Elle est aussi amenée à orienter les femmes vers des services d’aide de divers ordres. Ce contact avec la police se doit de se dérouler dans des conditions optimales. En effet, la démarche de se rendre à la police n’est pas une chose aisée pour ces femmes. Il est donc primordial qu’elles y reçoivent un bon accueil. La police doit donc faire preuve d’écoute, de compréhension, d’empathie et être rassurante.

Ce plan va :

  • proposer la signature par la police de la charte de l’égalité entre les femmes et les hommes, de l’égalité des chances et de la diversité ;
  • rétablir la confiance entre les associations travaillant avec des femmes victimes de violence et les personnes responsables de l’assistance aux victimes par le biais de rencontres et de l’établissement d’une procédure de collaboration entre ces acteurs ;
  • sur base de l’établissement d’une relation de confiance, établir une procédure de collaboration entre les acteurs.

 

Objectif 6 : adaptation des formulaires de demandes de subsides afin de sensibiliser les candidat.e.s à une utilisation égalitaire des sommes reçues pour leurs projets
La Ville a la possibilité de favoriser l’émergence de comportements égalitaires dans les organismes qu’elle subsidie, en apportant une attention à l’égalité des genres lors de l’octroi des subsides.
Il a été décidé de modifier les formulaires types que la Ville utilise avec les organismes qu’elle subsidie afin de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes.

Share This