Ce mardi 26 novembre, la ville de Tournai en partenariat avec la ceinture alimentaire du Tournaisis, lance un appel à projet intitulé “Créafarm Tournai”.
Objectif ? Faciliter l’accès à la terre pour ceux qui entreprennent dans le maraîchage bio.

Quand on sait qu’en Belgique un hectare de terres agricoles tourne autour des 50 000€ et que le salaire moyen brut d’un agriculteur est de 15 000 € par an, soit moins de 4 € de l’heure, on comprend pourquoi il est très difficile pour les personnes qui le souhaitent d’avoir accès à la terre.

C’est suite à ce constat que ce collectif de paysans et citoyens, conjointement à la Ville de Tournai, à l’initiative de Caroline Mitri (Écolo), échevine de l’Environnement, ont décidé de lancer un appel à projet intitulé Créafarm Tournai.

“Dans notre région, le prix des terres agricoles est proche des 50 000€ l’hectare, explique Sophie Caillau, membre du collectif Ceinture Alimentaire du Tournaisis, partie prenante de ce projet Créafarm. Acheter un terrain peut donc vraiment mettre en péril la viabilité économique d’un projet. Dans ce contexte, donner un petit coup de pouce au départ en prêtant un terrain peut convaincre ceux qui hésitent à se lancer.”

L’offre actuelle en production locale de légumes bios est loin de rencontrer la demande. “Il y a de la place pour plein de nouveaux maraîchers”, confirme Sophie Cailleau. “La Ville de Tournai a aussi pour objectif de fournir des cantines de collectivités. Ce qui signifie 1200 repas rien que pour les cantines scolaires communales. Avec l’offre actuelle, c’est tout simplement impossible.”

La Ville met donc à disposition deux terrains. “Le premier fait plus d’un hectare et est situé dans le quartier du Vert-Bocage. Le second fait 22 ares et se trouve dans le village de Rumillies”, détaille l’échevine de la politique agricole Caroline Mitri (Écolo).
“Nous visons plusieurs objectifs”, détaille l’échevine. “Nous voulons encourager le développement de projets agro-écologiques, favoriser l’accès à la terre, stimuler l’auto-création d’emplois, répondre à une demande croissante du consommateur pour des produits locaux de qualité et encourager les filières courtes de distribution pour renforcer l’économie alimentaire locale.”

Pour pouvoir exploiter ces terrains, les candidats devront proposer un projet bio, local et viable. Les candidatures doivent être rentrées pour le 15 janvier prochain, elles seront ensuite étudiées par un jury.

Un agriculteur du village d’Esplechin a décidé de se joindre au projet Créafarm.

Outre les terrains communaux, le projet Créafarm peut également compter sur un terrain privé. Une parcelle de 6 hectares va également être mise à disposition par un agriculteur du village d’Esplechin. “Cela va permettre à plusieurs projets de voir le jour”, souligne Didier, propriétaire du terrain en question.

“Quand j’ai entendu parler de ce projet, j’ai voulu en être. C’est aussi un projet social. J’ai en tout 32 hectares de terrain et je suis seul dans mon exploitation. Après avoir eu des ennuis de santé, j’ai commencé à réfléchir un peu plus loin. Je me suis dit que, seul, je ne pouvais plus tout faire. Créafarm va donc me permettre d’avoir des personnes qui vont travailler avec moi, de vivre un échange dans le travail.”

Cette première mise à disposition d’un terrain privé en appellera d’autres. Didier en est certain. “Cette démarche va faire réfléchir les agriculteurs”, assure-t-il.

“Comme moi, beaucoup sont seuls à devoir tout assumer. Certains sont même encore plus âgés que moi. S’il leur arrive quelque chose, imaginons que l’agriculteur se casse une jambe, qui va les aider ? Cette démarche va se faire au fur et à mesure et doit faire changer la vision des choses. Il y a cinq ou six ans, je ne pensais pas comme cela.”

Ce terrain privé n’a évidemment pas dû recevoir l’approbation du conseil communal. Il n’y a cependant pas de différence avec l’appel à projet pour les terrains communaux. Le jury qui choisira les heureux élus sera le même du côté tant public que privé.

Plus d’infos :
https://www.dhnet.be/regions/tournai-ath-mouscron/creafarm-pour-lancer-des-vocations-5ddc29449978e272f92cfc67
https://www.notele.be/it61-media71160-tournai-des-terrains-communaux-mis-a-disposition-pour-des-projets-agro-ecologiques.html
https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_pour-attirer-de-nouveaux-maraichers-bios-tournai-met-a-disposition-des-terrains-gratuitement?id=10374322

Share This