Dans la poursuite de sa lutte pour la défense des droits de tous, Ecolo a déposé une motion au conseil communal de ce lundi pour surseoir la décision du gouvernement fédéral de fermer, dans les prochains mois, le centre d’accueil pour les réfugiés de Tournai. Nous espérons que les autres groupes politiques  soutiendront la motion pour exprimer clairement, comme lors de la motion contre les visites domiciliaires, que Tournai est une ville d’accueil.

 

Une fermeture soi-disant pragmatique :

 

Le gouvernement fédéral, par le canal du secrétaire d’état à l’asile et à la migration, a décidé de fermer 9 centres d’accueil pour réfugiés, ouverts suite à la crise migratoire de 2015. Le centre de Tournai en fait partie. La date de la fermeture a été programmée pour le 31 octobre 2018. La raison de celle-ci étant la diminution de l’arrivée de migrants sur le sol belge (les centres avaient été mis en place pour répondre à l’urgence migratoire et devaient donc fermer dès lors que le flot migratoire diminuerait). D’après le secrétaire d’état, ces fermetures devraient se faire en douceur en relogeant ceux qui ont toujours droit à l’aide matérielle et en n’acceptant plus de nouveaux arrivants. Il précise également qu’il tiendra compte de la fréquentation scolaire des enfants et que, par conséquent, les centres ne seront pas fermés avant la fin de l’année scolaire. Il a ajouté que les familles seraient reclassées dans des centres de même régime linguistique que celui de l’école des enfants.

 

Mais surtout, un gaspillage économique, social et humain :

 

Cependant, nous voulons faire part de nos craintes dues à cette fermeture. Tout d’abord, il semble que des familles dont les enfants ont été scolarisés à Tournai ont été reclassées en Flandre depuis cette décision. Pourrions-nous être sûrs que toutes ces familles seront reclassées dans un territoire francophone, le long processus d’apprentissage de la langue ayant déjà été entamé ?

Il faut savoir que 44 personnes ont été engagées dans le centre et ont acquis beaucoup d’expérience et de compétences spécifiques. Celles-ci seront-elles réembauchées dans d’autres lieux d’accueil de la région ?

Ensuite, il faut également savoir que le centre a fait l’objet d’investissements financiers considérables pour les mises aux normes. Que vont devenir ces locaux ?

Enfin, ce lieu a provoqué un élan de solidarité sans précédent dans notre commune. Certaines associations (Ciep et Anama) ont accompagné les réfugiés dans leur apprentissage des langues, d’autres comme « Tournai Refuge » leur sont venues en aide dans leur quotidien sans parler des nombreux bénévoles tournaisiens qui ont donné de leur temps pour venir en aide et soutenir ces réfugiés, ce qui a permis de créer des liens forts entre eux.

 

La motion :

 

Pour la motion complète cliquez ici : Motion pour surseoir à la fermeture du centre d’accueil de la croix rouge de Tournai

NB : après le dépôt de la motion, la date de fermeture effective du centre fut exprimée. Les modifications que cela entraîne dans la motion seront donc effectuées lors du conseil communal de ce lundi.

Share This