Ce mercredi 14 juin, le représentant de l’entreprise Pocheco, Emmanuel Druon, est venu partager sa passion à la locale écolo de Tournai. Afin de vous faire profiter également du travail effectué par l’équipe de Pocheco, voici un résumé de cette rencontre.

Emmanuel Druon
L’entreprise que dirige Emmanuel Druon, Pocheco, implantée dans la périphérie de Lille, fabrique des enveloppes en papier. L’usine est familiale. Son père l’a rachetée quand elle était au bord de l’effondrement et appelle son fils pour en prendre la direction en 1997.
Les ambitieuses « rêveries écologiques » d’Emmanuel Druon se condensent dans un concept, l’écolonomie, qui signifie : entreprendre sans détruire. Voilà, la formule a déjà tout dit, le reste n’est que succession de choix inspirés, faire venir de Finlande la matière première sous le label « un arbre coupé, dix de replantés », ne plus utiliser d’encre et de colle toxiques et permettre aux travailleurs d’œuvrer sans masque ni gants, remplacer la toiture par une couverture végétale qui assure la fourniture de l’eau, planter une bambouseraie (résistante au gel) qui filtre l’eau sale (sale et pas polluée), transformer les déchets en ressources, voilà le magique portrait d’une entreprise qui ne connaît pas la finance : les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise.
Il n’y a pas que la nature que l’écolonomie ne veut plus détruire, il y a le producteur, celui qui travaille, l’Homme. La formule d’Emmanuel Druon est humaniste : « je m’appuie sur l’intelligence de chacun et sur son intégrité ». Quand il fut question de diminuer la pénibilité de certains postes, on a remplacé l’homme par la machine mais sans perte d’emplois, les travailleurs concernés sont devenus « contrôleurs de qualité ». On le voit, l’environnement et l’homme sont au cœur du projet écolonomique.

Pocheco, une entreprise résolument « verte »
A la question : pensez-vous que votre succès puisse devenir un modèle, Emmanuel Druon répond qu’entreprendre, c’est faire œuvre de citoyenneté et que chacun, à sa propre échelle, peut résister contre le syndrome du poisson lune qui grossit, grossit et grossit toujours jusqu’à sa mort, comme le fait aujourd’hui le productivisme effréné… jusqu’à la mort de moins en moins hypothétique de notre planète.
Emmanuel Druon est né une cuillère en argent dans la bouche dans une famille entrepreneuriale, il n’est pas parti de rien. Son parcours n’est pas « modélisable » mais ce qui l’est, c’est la résistance que chacun peut opposer au sentiment d’impuissance qui frappe ceux qui lèvent les yeux sur le spectacle du harcèlement que subissent les hommes et la terre. Résister et nous rapprocher de la nature pour qu’elle nous apprenne ce que l’on ne sait pas parce que « le meilleur panneau photovoltaïque ne sera jamais aussi parfait qu’un arbre ».
Si vous désirez en savoir plus, voici une vidéo dans laquelle Emmanuel Druon revient sur ce concept phare qu’est l’écolonomie.
Et si vous voulez en savoir encore plus alors n’hésitez pas à vous procurer l’un des livres qu’Emmanuel Druon a écrit :
  • “Ecolonomie: entreprendre sans détruire”, Emmanuel Druon, Actes Sud, Collection domaine du possible
  • “Le syndrome du poisson Lune, un manifeste d’anti-management”, Emmanuel Druon, Actes Sud, Collection domaine du possible
Share This